fbpx

GLOSSAIRE DE LA MODE

De Acetate à Viscose, un dictionnaire de mode complet avec des définitions et significations du vocabulaire clé de la mode.

DICTIONNAIRE DES TERMES

A    B    C    D    E    F    G    H    I    J    L    M    N    O    P    R    S    T    U    V   

A

ACETATE
Fibre artificielle dont la substance fibreuse est l’acétate de cellulose, et dans laquelle au moins 92p. 100 des groupes hydroxydes sont acétyles. L’acétate diffère du nylon par ses propriétés chimiques – en particulier par sa réaction aux teintures, ce qui a nécessite la mise au point d’une gamme complète de nouvelles teintures.

ACRYLIQUE
Fibre artificielle dont la substance fibreuse est tout polymère synthétique a longue chaîne, dont au moins 85p. 100 du poids est compose d’acrylonitrile.

ARMURE SERGEE
L’une des trios armures ou structures de base utilisées pour le tissage (les deux autres étant l’armure satin et l’armure unie). L’armure sergée est reconnaissable à ses lignes diagonales; formant le plus souvent un angle de 45 degrés. (Synonyme : armure serge.)

ARMURE TOILE
La plus simple et la plus répandue des armures ou structures de base : plus de 70 p. 100 des textiles sont tisses selon cette technique. Il n’existe qu’une seule armure toile; elle donne au tissu l’apparence d’un damier. On utilise deux fils de chaîne et deux fils de trame, selon le modèle « l haut / 1 base « . (Synonymes : armure simple, armure unie.)

B

BARATHEA
Étoffe fine à trame brisée, tissée serrée à l’aide de fils de grande qualité. Ressemble au granité.

BARRE
Chacune des lignes horizontales qui apparaissent à intervalles, tout au long d’une pièce des tissu. Ce défaut est causé soit par des variations dans l’épaisseur du fil, soit par l’embobinage inégal de celui-ci.

BEDFORD
Robuste tissu dont les côtes, ou lignes en relief, sont produites par des fils de bourre placés dans la chaîne: laine, soie, coton, etc. Tire son nom de la ville de New Bedford (Massachusetts, États-Unis) , ou on le fabriqua d’abord. (synonyme : côte de cheval.).

BENGALINE
Tissu à côtes croisées, fait de soie et de laine, et dont le fil de trame est plus grossier que le fil de chaîne. Durable, tombant bien; ses côtes nettement marquées ajoutent à son charme.

BLIND STITCH
Voir couture invisible.

BOUCLE
Fil qui, enroulé sur lui-même, forme un anneau à la surface du tissu. On appelle bouclé un tissu dont la surface est faite de boucles.

BUCKSKIN
Voir peau de daim.

C

CACHEMIRE
La laine qui donne le plus fin des cachemires vient de chèvres élevées au Tibet. Voir le chapitre intitulé La laine.

CAMBRAI
Tissu à armure toile, au fini doux et soyeux, fait d’une chaîne teinte et d’une trame blanche. (Synonymes : batiste, chambray).

CANEVAS
Voir toile.

CARDAGE
Procédé industriel qui consiste à brosser les fibres, à les rendre à peu près parallèles entre elles et à en retirer la majeure partie des corps étrangers. Exécuté à l’aide de rouleaux ou de  » chapeaux « , garnis de fins fils cylindriques en acier pressé. Le cardage ne comporte aucune torsion des fils.

CHAÎNE
Dans un étoffe tissée: nom donne au fil qui court sur la longueur, perpendiculairement au fil de trame.

CHAÎNE FIL-A-FIL
Chaîne composée en réalité de deux chaînes; on prend en alternance l’extrémité de chacune d’elles.

CHAMBRAY
Voir Cambrai.

CHANTOUNG
Voir shantung.

CHENILLE
Fil de coton, de laine, de soie ou de rayonne, muni de poils saillant à angle droit. Utilise comme trame pour le tissage de rideaux, tapis et étoffes de fantaisie, Une fois l’étoffe tissée, on la rase entre les touffes de chaîne et l’on tord celles-ci pour créer l’effet de  » chenille « .

CHEVIOTTE
Étoffe de laine rugueuse, utilisée dans la confection de complets et de manteaux. Sa structure s’apparente à celle du tweed (voir ce mot). Son nom est dérivé de celui des monts Cheviot (Écosse), où sont élevés les moutons qui donnent cette laine.

CHEVRONS
On appelle tissus à chevrons les tissus dont l’armure, dite sergée, forme un dessin en zigzag; obtenu par l’alternance du sens de l’armure. (Synonymes : tissus en épi, tissus en arêtes de poisson.)

CHINO
Voir coutil.

CHINTZ
Tissu imprimé, à la texture serrée et aux couleurs brillantes. Après l’avoir flambé, on l’amidonne et le lustre. L’amidonnages et l’apprêt n’étant généralement pas permanents, le chintz se prête mal au lavage (Synonymes : perse, indienne).

COLORATION
(1) Application d’une couleur très légère sur un tissu. (2) Application temporaire sur un tissu, pour fins d’identification, d’une couleur qui disparaîtra au cours des opérations subséquentes. (Synonyme  » tintage)

CORDUROY
Voir velours côtelé.

COTE
Dans un tricot, série de boucles formée par une aiguille et qui court dans le sens de la longueur du tricot. Dans un tissu (comme le velours côtelé ou le Bedford), chaque des saillies qui courent dans le sens de la chaîne. (Synonyme : colonne).

COTON UPLAND
La plus grande partie de la récolte mondiale de coton est de ce type; celui-ci sert de standard, auquel on compare les autres. (Synonyme : coton à fibres courtes.) Voir le chapitre intitulé Le coton.

COUTIL
De coton, à armure toile ou sergée. Souvent utilisé pour la confection d’uniformes militaires d’été, de couleur kaki. (Synonyme : tissu chino)

COUTURE INVISIBLE
Point spécial pratiqué sous la ceinture d’un pantalon, pour fixer la doublure à la ceinture elle-même et renforcer celle-ci. (Synonymes : point invisible, point perdu.).

COVER-COAT
Tissu de qualité, habituellement fait de laine naturelle ou de laine peignée(ang.: worsted), et comportant deux tons d’une même couleur (par exemple : brun moyen et brun clair). Donne de la classe à un vêtement.(Synonyme : tissu cover.)

CRÊPE
La surface gaufrée de ce tissu est obtenue par l’un des quatre procédés suivants: forte torsion des fils, traitement chimique, tissage, gaufrage.

CRÉPON DE COTON
Tissu léger, fait de coton, de nylon, de soie ou d’autres fibres. On utilise deux chaînes : la chaîne de fond demeure à plat dans le tissu, tandis que l’autre devient gaufrée. (Synonymes : coton gaufré, seersucker.)

D

DAIM
Voir peau de daim et simili-daim.

DENIER
Unité servant à mesurer le titre ( ou poids) d’une longueur donnée d’un filament. Officiellement, c’est le poids que représente 0.05 gramme par 450 mètres de long; cela équivaut au poids, en grammes, de 9 000 mètres linéaires du filament concerné. Dans ce système de numération, les chiffres inférieurs représentent les filaments et les tissus les plus fins, tandis que les chiffres supérieurs représentent les filaments et les tissus les plus grossier.

DESECOLLAGE
Procédé qui consiste à enlever l’amidon ou l’apprêt dont on a enduit la chaîne, avant le tissage. On utilise des acides ou des enzymes spéciales pour dissoudre l’amidon et l’éliminer par lavage.

DOBBY
Voir ratière.

DOESKINE
Voir simili-daim.

DOUBLONS
Fils de soie qui, provenant de cocons jumelés, demeurent unis même pendant la filature. Le fil qui en résulte- inégal, irrégulier et de fort diamètre- sert à fabriquer le tissu appelé douppioni ainsi que d’autres tissus comme le pongé, le nankin, le shantung, etc.

DOUBLURE DE LA CEINTURE
Garniture intérieure de la ceinture, dans un pantalon habillé.

DRAP
Tissu lourd ou semi-lourd, côtelé ou peigné, à armure simple. On en fait des vêtements résistants et confortables. Les fils de chaîne y sont souvent plus lourds que les fils de trame.

DUVETAGE
Procédé qui consiste à relever les poils à la surface d’une étoffe, à l’aide d’une machine à cylindres rotatifs, appelée laineuse (ang. : napping machine). Utilisé dans la finition de tissus comme la flanelle, les lainages, le fin drap noir (ou broadcloth), etc. (Synonymes : grattage, lainage, reboursement, rebroussement, tirage à poil.)

E

EMBOSSING
Voir gaufrage.

EPONGE
Tissu laineux, doux et spongieux, à texture lâche (environ 20 x 20). On utilise un fil uni pour la chaîne et un fil de fantaisie pour la trame ( ou l’inverse). Le tissu est ensuite décoloré, puis teint.

EPONGEAGE
Pré-rétrécissage effectué soit à l’aide d’une éponge, soit par enroulement dans une mousseline humide, soit encore au jet de vapeur. On l’applique aux lainages et aux worsteds avant la coupe du vêtement, pour prévenir le rétrécissement de celui-ci. (Synonyme : décatissage.) Exemple : le procédé à l’eau froide  » London shrink « , breveté en Angleterre.

F

FAILLE
Tissu de laine, de soie ou de rayonne, à côtes en diagonale. Résiste à l’usure et se drape facilement.

FIL
Terme générique désignant tout assemblage de fibres ou de filaments, naturels ou artificiels, tordus ensemble pour former un brin continu destiné au tissage, au tricot, etc.

FIL A FIL
Voir – chaîne fil à fil

FILAGE
La filature, ou transformation de la fibre en fil, comporte de nombreuses opérations, dont la dernière est le filage. On étire le fil,on le tord, et on l’enroule sur divers supports : bobine, fuseau, cannette, tonneau, bicône, fromage, etc. La filature exige beaucoup de soin de la part des divers intervenants. Parmi les méthodes les plus souvent employées aujourd’hui, citons : le renvidage, la filature à anneaux et – pour les fils de lainage – le métier à capuchons ( ou à cloche) et le métier à ailettes.

FILAMENT
Brin d’une matière textile, d’une longueur indéterminée; la longueur d’un filament de soie, par exemple, varie de 275 à 1650 mètres (de 300 à 1 500 verges). Le diamètre des filaments est inférieur à celui des fibres. Pour tous les genres d’étoffes, la fibre ou le filament constituent la plus petite unité.

FILLING
– Voir trame.

FINDINGS
– Voir fournitures.

FLAMBAGE
Procédé qui consiste à soumettre un tissu à la flamme d’un bec de gaz, pour adoucir sa surface et brûler les fibres qui en dépassent. (Synonymes : brûlage, gazage, grillage.)

FLANELLE
Tissu à texture lâche, dont l’armure toile est souvent masquée par le fini mat.

FLAX
– Voir lin.

FOURNITURES
Articles divers utilisés dans la fabrication d’un vêtement : poches, doublures, fermetures à glissière, etc. (Synonyme : articles de mercerie.)

G

GABARDINE
Serge tissé à 45 ou à 63 degrés, d’ou les lignes diagonals simples qui apparaissent sur l’endroit. Cette étoffe, grâce à sa texture et à la torsion de ses fils, surpasse en résistance toutes les étoffes employees aux mêmes fins

GAUFRAGE
Traitement par pression, par lequel on fait apparaître des motifs en relief sur la surface d’une étoffe. Les procédés les plus courants sont le passage entre des cylindres gravés et la pression à chaud.

H

HARNAIS
Cadres sur lesquels sont placées les lisses (ou lices) utilisées pour le tissage. Les harnais forment le pas du métier, où circule la navette portant la bobine de fil de trame. Ils se lèvent ou s’abaissent selon le modèle créé par le designer; il doit toujours y avoir au moins un harnais levé et un abaissé. (Synonyme : lames.)

HARRIS TWEED
Voir tweed.

HEAT SET FINISH
Voir thermofixage.

HERRINGBONE
Voir chevrons.

HOPSACK
Voir natté.

I

INDIENNE
Voir chintz.

INTERFACING
Voir triplure.

J

JACQUARD
Métier tissu inventé vers 1780 par le Français Jacquard. Un mécanisme actionne une série de cartons perforés composant le motif désiré. Les perforations, reliées aux tiges et aux câbles, règlent l’élévation des mécanismes de la chaîne.

JASPE
Se dit d’un tissu où l’utilisation de fils d’une même couleur mais de tons différents (clair, moyen, foncé) a produit un effet de rayure.

L

LAINAGE
Étoffe faite de fils laineux mais dont le contenu n’est pas toujours à 100p. 100 de laine. Les lainages présentent généralement une surface floconneuse et duveteuse, ne se lustrent pas à l’usage et peuvent très bien garder un pli.

LAINE PEIGNEE
Nom générique de nombreuses étoffes à texture compacte, tissées à l’aide de fils de laine peignés, lisses, uniformes et fortement tordus. (Synonyme : worsted)

LAMES
Voir harnais.

LIN
Fibre textile végétale tirée de la tige du lin (ang : flax) et dont la longueur varie de quelques centimètres à un mètre (environ une verge). Lustrée et rigide, peu salissante, non floconneuse, la toile de lin(ang . : linen) absorbe vite l’humidité.

LYCRA
(marque de commerce) Tissu élastique synthétique, fabriqué par DuPont.

M

MERCERISAGE
Traitement apporté au fil de coton et aux tissus de coton pour augmenter leur lustre leur résistance et leur affinité tinctoriale.

MERINOS
Voir le chapitre intitulé La Laine.

MICRON
Unité de longueur valant un millième de millimètre, soit un millionième de mètre. C’est l’unité employée pour mesurer l’épaisseur des fibres. Un micron équivaut à environ un vingt-cinq millième de pouce, soit environ 40 millionièmes de pouce (0,000039 po).(Synonyme : micromètre)

MICROFIBRE
Représentez-vous la fibre la plus fine qu’on puisse imaginer, puis devisez-la en deux. Vous aurez ce qu’on appelle une microfibre : deux fois moins épaisse qu’un cheveu humain. Les tissus qu’on en fait sont faciles d’entretien et infroissable.

N

NAPPING
Voir duvetage.

NATTE
Tissu de laine naturelle ou de laine peignée(worsted), largement utilisé dans la confection de vêtements. Armure nattée 2/3 ou 3/3.

O

OMBRE
Se dit d’un tissu dont la couleur est en dégradé, allant du pâle au foncé.

OTTOMAN
Issu de soie ou de fibre synthétique marque d’épaisses côtes arrondies, dans le sens de la trame. La trame côtelée est souvent faite de coton, de laine ou de fibres de récupération; mais ces matériaux ne sont visibles ni sur l’endroit ni sur l’envers, puisque la chaîne recouvre entièrement la trame. (Synonyme : gros-grain).

P

PADDOCK
Tissu de laine peignée ( ou worsted) fabriqué en Angleterre et ressemblant à la gabardine. Son nom lui vient probablement de ce que les turfistes portaient souvent des vêtements taillés dans ce tissu.

PEAU DE DAIM
(1) Tissu de coton à armure satin, dont l’endroit est lisse et l’envers duveteux. (2) Étoffe de laine rugueuse et durable, à armure satin et tissée sur huit lisses. Elle doit son fini très doux à un triple traitement : foulage, grattage et rasage.

PEAU DE REQUIN
Fine étoffe de laine peignée ( ou worsted), aux couleurs sobres et aux dessins de fantaisie; son fini évoque la peau d’un requin.

PEIGNAGE
Opération qui consiste à peigner mécaniquement les fils après le cardage, pour retirer les fibres courtes et ne laisser que les fibres lisses, fines et fortes.

PERSE
Voir chintz.

PIQUE
Étoffe de coton, dont les cotes soulevées vont dans le sens de la chaîne.

PLAID
Tissu écossaise reproduisant les couleurs d’un  » clan  » particulier : Cameron, Campbell, MacPhee, Macdonald, etc. Le Glen Plaid comporte un effet de couleur 4/4 et 2/2, dans le sens de la chaîne comme dans le sens de la trame. Le shepherd’s plaid, ou shepherd’s check, ressemble au pied-de-poule; chaque case du damier comporte environ un quart de pouce de blanc et un quart de pouce de noir. Il est à la base de tous les
plaids des clans écossaise. Voir aussi tartan.

PLAIN WEAVE
Voir armure toile.

POLYESTER
Fibre synthétique dans laquelle la substance fibreuse est tout polymère synthétique à longue chaîne, dont au moins 85 p. 100 du poids est formé d’un ester d’alcool dihydrique et d’un acide téréphtalique.

POLYNOSIQUE
Fibre polynoisque : fibre de rayonne à haut module et à dimensions stables. Plus fine que les fils de rayonne ordinaires, elle offre une forte résistance à l’étirement en milieu humide. On la mêle à d’autres fils dans des étoffes modernes et sophistiquées.

POPELINE
Terme générique, applique à plusieurs étoffes faites de divers types de fils et marquées de fines côtes dans le sens de la trame, d’une lisière à l’autre. Sur une armure toile, on obtient l’effet de côtes en utilisant un fil de chaîne beaucoup plus fin que le fil de trame.

POST-POLYMERISATION
Traitement en deux étapes, pour donner à une étoffe un pressage permanent : le fabricant de l’étoffe applique l’apprêt; puis le manufacturier du vêtement achève la polymérisation en traitant à chaud le vêtement terminé (par passage au four, pressage ou les deux). (Synonyme : polymérisation différée.)

PRE-POLYMERISATION
Traitement en une seule étape (par opposition à la post-polymérisation), en vue du pressage permanent : le fabricant du tissu applique l’arrêt et le fait sécher lui-même à la chaleur.

R

RAMIE
Fibre dure, ressemblant à celle du lin mais plus grossière. Très appréciée pour sa force, sa fermeté et son lustre; mais sa filature est coûteuse. (Synonymes : rhea, ortie de Chine.)

RASAGE
Opération qui consiste à niveler le duvet d’une étoffe ou à égaliser les fibres qui dépassent à sa surface. Souvent appliquée aux lainages, aux worsted et à certains tissus de coton. (Synonyme : tondage)

RATIERE
Mécanisme installe sur certains métiers a tisser. Par extension : étoffe réalisée sur un tel métier, avec petits motifs tissés à même (point, figures géométriques, fleurs, etc.).

RAYONNE
Fibre artificielle composée de cellulose régénérée, et où l’on n’a pas remplacé plus de 15 p. 100 de l’hydrogène et des groupes hydroxyles.

RESISTANCE A LA DECHIRURE
Force nécessaire pour déchirer un tissu. Généralement exprimée en livres ou en grammes.

RESISTANCE A LA RUPTURE
Fibre artificielle composée de cellulose régénérée, et où l’on n’a pas remplacé plus de 15 p. 100 de l’hydrogène et des groupes hydroxyles.

RUBAN DE FIBRES
Touffe ou cordon de fibres libres, non encore tordues, telles qu’on les trouve à la sortie de la cardeuse.

S

SATIN
A l’origine, les étoffes de satin étaient faites de soie ou de fibres semblables à la soie; mais on utilise aujourd’hui divers types de fils. L’endroit est très doux et lustré; l’envers est mat.

SATINETTE
Tissu semblable au satin par sa structure. (Synonyme : satin de coton.)

SAXE
Étoffe faite d’une laine de très grande qualité, cultivée dans la Saxe, en Allemagne. Désigne également des tissus laineux, au fini très doux, faits de fils de fantaisie et appartenant à la famille des tweeds.

SEERSUCKER
Voir crépon de coton.

SERGE
Étoffe de laine peignée (ou worsted), tissée en diagonale. Voir aussi armure sergée.

SHANTUNG
Tissu de soie à armure unie, plus mat, plus lourd et plus grossier que le pongé. Sa trame est généralement faite de gros fils irréguliers.

SHARKSKIN
Voir peau de requin.

SHEARING
Voir rasage.

SHEETING
Voir drap.

SHEPHERD`S PLAID
Ou shepherd’s check – Voir plaid.

SHETLAND
(1) Étoffe tissée, en tout ou en partie, de laine Shetland ( du nom de l`île où dont élevés les moutons qui produisent cette laine). Fini molletonné, doux au toucher; très apprécie pour les complets et les vêtements de sport. (2)Tricot doux, fait de laine shetland. (3) Par extension : divers tissus ou tricots doux au toucher.

SIMILI-DAIM
Compact tissu de laine, utilisé dans la confection de pantalons. Belle qualité, poids moyen ou léger, fini lustré à l`endroit. (Synonymes : doeskine, suédine.)

SINGEING
Voir flambage.

SLIVER
Voir ruban de fibres.

SOIE
Fibre produite par le bombyx, ou ver à soie. C`est la seule fibre naturelle sous forme de filaments; à la sortie du cocon, la longueur du filament varie de 275 m à 1 450 m ( de 300 à 1 600 verges). Voir aussi tussah.

SOJA
Fibre protéinique tirée de la plante du même nom. Par son pouvoir isolant, sa résistance élastique et sa texture au toucher, elle ressemble à la laine. Elle égale presque la laine pour la résistance à la traction (80 p. 100), et la dépasse pour la résistance aux alcalis.

SOLIDITE DE LA COULEUR
Par une série de tests normalisés, on vérifie si la couleur d’un fil ou d’une étoffe peut résister à la lumière, au soleil, au nettoyage à sec, au lessivage, au repassage, à la transpiration, etc. Un tissue bon teint est celui dont la teinture résiste à ces éléments.

SPINNING
Voir filage.

SPONGING
Voir épongeage.

SUEDINE
Voir simili-daim.

SUPIMA
Coton égypto-américain, de qualité supérieure, à fibre très longue : 4,5 cm (1 ¾ po) et plus. Cultivé dans le Sud-Ouest des États-Unis. (Voir aussi le chapitre intitule Le coton).

T

TARTAN
Étoffe de laine, de worsted ou de coton, réalisée en armure toile (ou en serge  » 2 haut / 2 bas « ). Originaire d’Espagne ( ou on l’appelait tiritana), le tartan fait partie de la tradition des clans écossaise : le kilt en est l’exemple le plus connu. Multicolore, le tartan se prête à d’infinies variations. Voir aussi plaid.

TATTERSALL
Lourde étoffe de laine, à grands carreaux de couleurs vives. Souvent utilisée pour la confection de complets et de manteaux.

TEAR STRENGTH
Voir résistance à la déchirure.

TENACITE
Résistance qu’une fibre (ou un filament, un fil, une cote, etc.) oppose à la rupture. S’exprime en fonction d’une unité de longueur.

TENCEL
Nouvelle fibre  » miraculeuse  » tirée de la pâte de certains arbres, que l’on choisit spécialement et que l’on traite selon des procédés respectueux de l’environnement. Cultivés dans des sols pauvres, ces arbres sont replacés au fur et à mesure de la coupe, de sorte que leur foret n’est nullement menacée. Tencel a fait en 1992 son apparition dans le domaine de la confection; c’était la première fois, en plus de trente ans, qu’on y introduisait une fibre nouvelle. Tencel offre une large gamme de coloris : des tons de pastel les plus doux jusqu’aux couleurs les plus vives. Il possède un lustre jusqu’ici réservé aux
étoffes les plus luxueuses. En plus du confort, Tencel offre une grande solidité : extrême stabilité au lavage, très faible rétrécissement, et fort résistance à la déchirure.

THERMOFIXAGE
Finition à chaud, par laquelle on stabilise certains tissus de fibres artificielles pour empêcher toute déformation. (Synonyme : fixage par la chaleur.)

TINTAGE
Voir coloration.

TOILE
Tissu à armure unie, fait de fils lourds et forts : coton, lin ou fibre synthétique. Sert à confectionner les voiles de navire et les toiles industrielles; est même utilisé aujourd’hui pour des vêtements tout-aller. Les fils retors, qui comptent de 2 à 14 brins, lui donnent corps et rigidité. (Synonyme : canevas)

TRAME
La trame est constituée des fils qui, dans le tissage d’une étoffe, s’entrecroisent à angle droit avec les fils de chaîne. On parle aussi de duites (ang. : picks) ou de duites de trame. Le fil de trame est généralement moins tordu que le file de chaîne.

TRICOTINE
Drap sergé de belle qualité, pour culottes d’équitation.

TRIPLURE
Matière rigide, intercalée entre l’étoffe extérieure et la doublure d’une partie du vêtement pour renforcer celle-ci. Il existe des triplures fusibles ou non, tissées ou non, en toile ou en crin., etc.

TROPICAUX
Tissus légers, de couleurs claires, utilisés pour les vêtements à porter en été ou sous un climat tropical. Les fils à forte torsion donnent du corps au tissu et compensent sa légèreté.

TUSSAH
Nom donné à une soie sauvage récoltée à travers le monde. Plus irrégulière et plus grossière que la soie cultivée, elle est cependant plus résistante. Difficile à teindre ou à blanchir.

TWEED
Lainage à long poil, non fini et irrégulier, doux et souple. Tire son nom de la rivière Tweed, qui sépare l’Angleterre de l’Écosse. Armure serge 2/2, droite ou gauche. Parmi les tweeds les mieux connus , citons : Bannockburn, English, Irish, Linton, Manx, Scotch, Donegal. Le Harris tweed est la marque de commerce d’un tweed fait de laine vierge des Highlands, en Écosse; les artisans de l’île Harris, dans l’archipel des Hébrides, filent eux-mêmes cette laine, la teignent et la tissent à la main.

TWILL WEAVE
Voir armure sergée

U

UPLAND
– Voir coton upland

V

VELOURS
Tissu à poil de chaîne, dans lequel les rangs de poils coupés sont si rapprochés les uns des autres qu’ils forment une surface continue, douce au toucher et à l’œil. (Synonyme : velours au sabre.) Quand la longueur du poil dépasse 0.2cm (1/8po), le tissu prend le nom de peluche.

VELOURS COTELE
Tissu de coton résistant, à poil de trame coupé. Si l’envers est en armure toile, on parle de velours tabby; si l’envers est en armure sergée, on parle de velours de Gênes. La technique de tissage du velours côtelé est à peu près la même que celle du velours, sauf que les duites des poils de trame sont liées par les fils de chaîne, pour former des flottés rectilignes que donnent à la surface son effet côtelé. La coupe des poils n’intervient qu’une fois la pièce retirée du métier. Souvent, on cire le tissu et on le flambe, pour enlever les fibres qui en dépassent.

VELOUTE
n.m. ( ang. : velour) Tissu épais et doux, à poils très rapprochés. (Synonyme : veloutine.)

VELVENTINE
Tissu à poil de trame court. On l’obtient en coupant des fils de trame en flotté, qu’on fixe au fond par intervalles en les passant par-dessus ou par-dessous en ou plusieurs fils de chaîne. (Synonymes : velours de coton, velours lisse.)

VISCOSE
– Voir rayonne.

Retour haut de page